Légende Arthurienne

Le Prince du Graal, tome 1 : La prophétie de la Dame du Lac – Nancy McKenzie

couv36973738


Le prince du Graal, Tome 1 : 
La prophétie de la Dame du lac 
Nancy McKenzie
Edition Pocket
2007
Traduit par ?


Genre : Légende Arthurienne

 

Série : Le prince du Graal
1. La prophétie de la Dame du lac
2. Les sortilèges du désir

 

Résumé :

Avant de mourir, le roi Arthur a demandé à Galaad, fils de Lancelot, de partir à la recherche de trésors inestimables : une épée, une lance et le Graal, censés garantir l’unité et la stabilité de la Bretagne.
Galaad, accompagné de son cousin Perceval, met son bras au service de son souverain et accepte sa mission. La route est longue, semée d’embûches, et le jeune chevalier ne cesse de penser à son enfance : il essaie de percer les secrets qui ont bercé sa jeunesse et de comprendre la trahison de son père. Il se rappelle aussi la prophétie de la Dame du Lac que seul un homme au coeur pur pourra réaliser. Et si c’était lui ? S’il était l’élu ?

 

Mon avis :

J’avais déjà lu ce premier tome il y a cinq ans pratiquement et je n’avais pas trop adhéré surtout à cause du personnage principal que je trouvais insupportable, mais j’ai voulu le relire, d’une pour me rafraichir la mémoire avant d’attaquer la suite, et de deux parce que j’ai une certaine affection pour Nancy Mckenzie (qui est en partie responsable de mon addiction pour la lecture grâce à son dyptique sur Guenièvre) et j’espérais finir par apprecier ce livre…

Ce premier tome prend place après la mort du roi Arthur, le royaume est en péril et beaucoup de chevaliers ont perdu la vie, mais le fils de Lancelot, Galaad, a survécu et a promis au roi Arthur de retrouver certains trésors (une épée, une lance et le Graal) qui pourraient sauver la Bretagne…

Même si ce n’est toujours pas un coup de cœur ni même un livre excellent à mes yeux (parce que certaines choses gâchent un peu le plaisir), cette lecture a été plus convaincante que la première fois, j’avais pratiquement oublié toute l’histoire et j’ai apprécié la redécouvrir, pour une fois on délaisse la partie de la légende Arthurienne que nous connaissons le mieux (la quête d’Arthur et de ses chevaliers, le triangle amoureux Arthur / Guenièvre / Lancelot, la naissance de Mordred et ses conséquences, etc…) pour se concentrer sur ce qui arrive ensuite, le royaume tombe en ruines et Galaad qui est encore très jeune et qui supporte mal d’être dans l’ombre de son père va vivre pas mal d’aventures avec à ses côtés son cousin Perceval qui est assez craintif et naïf mais qui va être obligé de vite s’endurcir vu qu’il est le futur roi de Gwynedd et qu’il risque de se faire voler son trône s’il fait preuve de faiblesse…
J’avoue que je ne comprend pas trop pourquoi j’avais trouvé l’ensemble ennuyeux lors de ma première lecture car cette fois je n’ai trouvé aucun temps mort, je trouve toujours des critiques à faire sur Galaad (heureusement Perceval est plus attachant) mais son aventure retient l’attention, on est en plein cœur de la quête du Graal mais aussi dans la quête initiatique de Galaad et l’ennui ne trouve pas l’occasion de s’installer entre tout cela.

L’auteure s’est aussi largement attardée sur l’enfance de Galaad et en particulier sur tout ce qui a façonné sa relation avec son père ou sur l’image qu’il a de Guenièvre, sa mère lui ayant bien « perverti » l’esprit et l’a éduqué pour qu’il déteste Lancelot et Guenièvre et c’est d’ailleurs cela qui m’énerve chez Galaad, il a été bien conditionné, sa mère a tout fait pour qu’il soit convaincu que son père est un mauvais homme et que la reine est une garce et je comprend qu’il croit à tout cela vu que cela lui a été répété pendant des années mais pour l’instant il ne remet rien en cause et n’essaie pas de se faire son propre jugement et c’est assez gonflant par moment, j’espère qu’il va vite mûrir, commencer à réfléchir par lui-même et ne pas se fier à tout ce que peut lui raconter sa mère (qui en plus est loin d’être une sainte, je la détestais déjà dans les deux tomes de « Guenièvre » mais là c’est pire que tout !).

Bref, le personnage de Galaad en lui-même est plutôt énervant par moment mais son histoire et son aventure sont assez riches et donnent envie de voir comment l’ensemble va évoluer dans le second tome. En tout cas, je voulais apprendre à aimer « Le prince du Graal » et je pense que c’est bien embarqué, j’en attends encore plus dans la suite mais cette relecture du premier tome me laisse une meilleure impression qu’il y a cinq ans !

 

 Ma note : 3-5

 

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Le Prince du Graal, tome 1 : La prophétie de la Dame du Lac – Nancy McKenzie »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s