Jeunesse

La décision – Isabelle Pandazopoulos

couv67738754



La décision
Isabelle Pandazopoulos
Edition France loisirs,
2013
249 pages

Genre : Jeunesse




 

Résumé :

En plein cours de maths, Louise, jeune fille sans histoires, excellente éléve de Terminale S, a un malaise. Samuel, le délégué, l’accompagne aux toilettes. Du sang s’écoule, Louise ne répond plus. Hémorragie ? Suicide ? En fait, la jeune fille a accouché. Elle ne savait pas qu’elle était enceinte, mais elle a donné naissance à un petit garçon de 3,3 kg. Pourtant, Louise affirme qu’elle n’a jamais couché avec personne… Alors que s’est-il vraiment passé ? En état de choc, la jeune fille ne peut accepter la réalité. Pourtant, il lui faut décider du sort de son enfant : le garder ou le confier pour adoption. Elle n’a que quelques semaines. Et un long chemin à faire…

 

Mon avis :

« La décision » est un roman dont je n’avais jamais entendu parler et que je n’aurais probablement jamais lu si ma maman ne me l’avait pas acheté pendant un vide-grenier, et pourtant le sujet (le déni de grossesse) vaut au moins le coup qu’on s’y intéresse !

Alors qu’elle est en plein cours au lycée, Louise est prise de violents maux de ventre, elle se dirige vers les toilettes accompagnée par un camarade et ce dernier voit vite du sang se mettre a couler. Plusieurs minutes passent, les secours arrivent et ils constatent que Louise vient de donner naissance à un bébé, personne ne savait qu’elle était enceinte, même pas elle…
Commence alors un vrai parcours du combattant pour d’une part comprendre ce qui est arrivé à Louise et d’autre part pour décider si elle veut élever cet enfant et comment elle va vivre maintenant que plus rien n’est pareil…

Étant plutôt terrorisée par la grossesse (surtout quand elle arrive aussi tard et qu’elle ne peut plus être interrompue) cette lecture a pu me donner quelques sueurs froides mais elles se font vite oubliées vu la justesse de ce qui suit.
L’histoire est racontée sous différents points de vue, que ce soit les amis de Louise qui ne comprennent pas ce qui lui arrive, ses parents qui ne savent pas comment gérer la situation, le personnel soignant qui s’occupe d’elle, les autres adolescentes-mères que Louise côtoie et bien sur Louise elle-même.
Et chacune de ces parties a son intérêt (même si les autres adolescentes sont assez pénibles à suivre parce qu’elles passent leur temps à se sauter à la gorge !), l’interrogation des uns, l’impuissance des autres et entre tout cela Louise qui est complètement déboussolée et essaie de faire face comme elle peut, on voit la situation sous tous les angles et c’est ce qu’il fallait pour mesurer toute l’ampleur de cette histoire et voir comment chacun des personnage est affecté, même si c’est finalement (et logiquement) le point de vue de Louise qui est le plus intéressant, ses réactions sont très bien dépeintes et sa façon de gérer cette maternité ni prévue ni voulue est crédible (qu’on y adhère ou pas) et retranscrit bien (je pense) les étapes que traverse une jeune fille qui serait confrontée à un déni de grossesse et également son évolution, la maturité qu’elle gagne « grâce » à cela et ses sentiments vis-à-vis du bébé où on sent vraiment son tiraillement entre l’envie de l’abandonner pour espérer retourner à sa vie d’avant et l’envie de l’aimer parce qu’après tout lui non plus n’a pas demandé à se retrouver dans ce contexte pourri !

Une fois la situation bien « digérée » le roman se concentre sur l’origine de cette grossesse, Louise prétend ne jamais avoir eu de relation sexuelle, est-ce qu’elle dit la vérité ? Ce qui voudrait dire qu’elle a été abusée et qu’en plus elle ne s’en souvient pas ? Je ne donnerai pas la réponse mais là aussi l’histoire est solide et bien traitée…

Vu l’histoire on aurait pu tomber dans le tire-larme, dans la leçon de moral ou dans le glauque mais on en est loin, je le redis mais le sujet et les personnages sont traités de façon très juste, c’est intelligent, c’est touchant sans tomber dans le pathos, et c’est vraisemblable.
Après je ne suis pas forcément fan de tous les points de vue qu’on voit, même s’ils sont tous utiles, certains sont un poil longuet et finissent par être un peu frustrant car pendant ce temps on est éloigné de Louise qui est quand même le cœur du roman…

Bref, c’était un sujet casse-gueule mais l’auteure s’en est très bien sortie, le roman n’est pas parfait mais il tombe juste, j’ai été remuée par Louise, et les quelques défauts qu’on peut y trouver sont minimes par rapport à la force du récit.

 

Ma note : 3-5
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s