Légende Arthurienne·Thriller

L’empire du Graal – Éric Giacometti / Jacques Ravenne

couv54713213



L'empire du Graal
Eric Giacometti /
 Jacques Ravenne
Édition JC Lattès,
2016
584 pages

Genres : Thriller,
Légende Arthurienne


 

 

Résumé :

La onzième aventure du commissaire Marcas. Oubliez tout ce que vous savez du Graal. An de grâce 1190. Chrétien de Troyes révèle l’existence de la relique la plus sacrée de l’occident médiéval : le Graal. L’Église décide de faire disparaître son texte et de lui substituer une version christianisée de la légende. 2016, Vatican. L’institut scientifique du Saint-Siège rend un rapport secret : dans quelques décennies l’effondrement de l’Eglise est quasi inévitable. Par tous les moyens et grâce à de nouvelles pistes, le pape décide de mettre la main sur le Graal pour créer un immense choc dans toute la chrétienté. L’inspecteur Marcas, au coeur d’un trafic d’antiquités, qui le conduira d’une île sacrée de Bretagne aux lieux légendaires Winchester, Glastonbury, Stonehenge, livre un combat dangereux pour récupérer une sépulture déviante qui permettrait de percer l’énigme du Graal… Mais quelle est-elle ? La descendance du Christ, un breuvage d’immortalité, un moyen pour communiquer avec Dieu… Ce secret est-il aussi dans la version originale de Chrétien de Troyes ? Quel est son pouvoir ? Un secret qui de tout façon va changer profondément notre vie à tous… En revisitant les grands textes qui ont été écrits sur le Graal et les sociétés chrétiennes secrètes, Giacometti-Ravenne nous plongent dans l’une des plus fabuleuses énigmes de tous les temps.

 

Mon avis :

Il y a un an et demi alors que je venais de me faire ouvrir le bide afin d’enlever ma vésicule biliaire qui partait en lambeaux (oui j’aime raconter mes aventures de manière glamour), ma mère, qui connait mon affection pour la légende Arthurienne, m’a offert ce titre. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, je n’ai pas lu les autres titres des auteurs mais il y a « Graal » dans le titre alors ça me suffisait pour me donner envie !

L’Église est en crise, elle perd de plus en plus de fidèles et à ce rythme la chrétienté va purement et simplement s’effondrer, poussé par certains conseillers le Pape décide donc de mettre la main sur le Graal, peu importe les moyens employés pour y parvenir, la survie de l’Église reposant sur cette relique sacrée mais introuvable…
Dans le même temps le commissaire Marcas (qui a l’air d’être un clone de Robert Langdon -héros de Dan Brown- qui fait un métier commun mais qui réussit à trouver tous les trésors légendaires !) entre en contact avec un auteur très populaire obnubilé par le Graal et ensemble ils vont partir à la recherche de ce dernier.

Ma chronique sera courte car s’il se passe plein de choses dans ce livre, cela gâcherait le plaisir de trop en révéler. Même s’il y a des défauts et des rebondissements que j’ai senti venir, l’intrigue fonctionne vraiment très bien, il y a un rythme effréné qui donne envie de tourner les pages et même si l’enquête n’est pas des plus inspirées c’est un des livres du genre qui m’a surement le plus emballée, bien dosé entre énigmes, actions, fantastique et fond plus terre à terre.
En plus de la quête du Graal contemporaine, les auteurs écrivent aussi leur version de la quête au temps du roi Arthur et c’est plutôt correct mais loin d’être mémorable, comparé au reste cela manque trop d’énergie pour être vraiment passionnant, c’était une bonne idée de faire ce parallèle entre les deux époques mais le récit Arthurien tire un peu trop en longueur et j’ai eu du mal à me plonger dedans, même si j’ai fini par y trouver de l’intérêt par la suite.

Il y a par contre quelques petites choses qui m’ont fait tiquer, d’abord des erreurs : la légende d’Arthur placée au VIIIe siècle alors qu’on la situe plutôt au Ve voire VIe. Et Henry VIII d’Angleterre qui est évoqué et est appelé « L’homme aux 7 femmes » alors qu’il n’a eu « que » 6 épouses (et vu qu’il en a fait décapité deux, à mon avis c’est déjà bien suffisant !), ce sont des petites erreurs mais qu’il aurait été facile d’éviter donc c’est un peu bête !
Et il y a également des facilités à deux reprises : un personnage prononce une phrase qui, comme par hasard, fait avancer la quête (qui se trouvait au point mort à ces moments-là) et ce ne sont pas des phrases que n’importe qui pourrait sortir à la première occasion ce sont vraiment des phrases qui ne viennent pas naturellement à l’esprit ! Je chipote peut-être mais j’ai un peu bloqué là-dessus…

Au niveau du dénouement, j’avoue ne pas y avoir complètement adhéré, je l’ai trouvé assez basique, assez convenu, pour une enquête qui collectionne les rebondissements j’aurais aimé être aussi surprise par la fin, elle n’est pas mauvaise mais on aurait pu avoir mieux…

Bref, c’est loin d’être parfait mais c’est un bon page-turner et dans le genre thriller historico-fantastico-ésotérique cela tient la route, et après cette lecture j’ai envie de découvrir d’autres titres des auteurs parce que la recette me plait bien !

 

Ma note : 3-5

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s