Chick-lit·Film

Chronique film : Coup de foudre à Austenland

affich_25831_2.jpg


Coup de foudre à Austenland 

Réalisé par Jerusha Hess
Scénarisé par Jerusha Hess et Shannon Hale
2013, Royaume-Uni, États-Unis
Durée : 1h37
Genre : Chick-lit

Avec : Keri Russell (Jane Hayes), JJ Feild (Henry Nobley), 
Jennifer Coolidhe (Miss Charming), Bret McKenzie (Martin), 
James Callis (Colonel Andrews)...

Adaptation de Coup de foudre à Austenland de Shannon Hale

 

Synopsis :

Obsédée par la mini-série de la BBC « Orgueil et préjugés », une jeune femme se rend dans le parc d’attraction consacré à Jane Austen afin de trouver l’homme idéal.

 

Mon avis :

Après deux lectures du bouquin (qui a été un coup de cœur), il était temps de voir à quoi ressemblait le film et à par quelques points négatifs, c’est une bonne adaptation avec laquelle je me suis bien amusée !

Littéralement obsédée par « Orgueil & préjugés » (au point de vivre dans un véritable temple dédié à l’œuvre avec un Colin Firth en papier à côté de son lit !), Jane décide de partir à Austenland et de devenir une héroïne Austenienne, enfin sauf qu’elle a payé pour la formule de base, donc elle jouera une orpheline sans le sou, et sera logée dans une chambre de bonne !

Contrairement au bouquin Jane atterrit donc à Austenland vraiment par envie et par ses propres moyens, on oublie sa grande tante et ses multiples déceptions avec les hommes, mais je pense que c’est une modification justifiée pour que l’histoire puisse être lancée rapidement sans s’attarder sur les raisons de son voyage, là Jane part juste parce qu’elle adore cet univers et c’est bien suffisant !

Le reste est plus ou moins similaire sur les deux supports, cela dit les scénaristes se sont un peu foirés sur un point (et quand on voit que l’auteure a participé à l’écriture du film c’est un peu dommage !), sans trop spoiler disons que le double jeu de Jane à Austenland, en gros ses petites escapades avec un certain jeune homme, ne sont pas assez présentes à mon gout, là c’est plutôt secondaire et du coup une des décisions de Jane par la suite est un peu moins crédible…

J’ai aussi eu un peu de mal avec les premières scènes de Miss Charming, j’aime beaucoup le personnage, elle me fait beaucoup rire à essayer d’être une héroïne d’Austen avec un accent pas possible et en tentant d’être élégante et subtile alors qu’elle a la délicatesse d’un troupeau de buffles, mais c’est peut-être exagéré quand elle fait des avances bien lourdes aux hommes présents ou qu’elle fait carrément du pied à l’un d’entre eux, je sais qu’elle cherche à séduire les gentlemen mais dans le film elle a parfois l’air d’une harpie harceleuse en chaleur et c’est un peu trop, heureusement que cela se calme un peu après !

au1

Le reste par contre est vraiment dans l’esprit du bouquin, et donc bien fun, j’ai trouvé le côté fleur bleue peut-être un peu plus accentué que sur papier mais ce n’est pas gênant, et il y a quelques autres modifications au niveau de l’extravagance de certains personnages (en plus de celui de Miss Charming) et je sais que cela n’a pas forcément plu à tout le monde mais personnellement certains passages où ils sont dans l’excès, comme le capitaine George East qui arrache sa chemise pour un rien juste pour montrer ses muscles, sont tellement cons qu’ils m’ont fait éclater de rire ! Sans parler de la pièce de théâtre jouée par les résidents d’Austenland qui est un grand moment d’art dramatique (ou pas) ou la reprise de « Hot in here » (♪ It’s getting hot in here, so take off all your clothes ♪).
Donc oui il y a certes des petites libertés de prises par rapport au texte mais je les pardonne sans mal.

De manière générale l’autodérision de l’histoire est toujours aussi efficace, on joue avec les codes des romans de Jane Austen et avec ceux de la comédie romantique, cela ne se prend pas au sérieux sans devenir tartignole et si j’étais sceptique au début du film j’ai vite eu le sourire et retrouvé ce que j’avais adoré dans le livre.

au2

Point de vue casting, à première vue je n’aurais pas choisi Keri Russell pour incarner Jane, je n’ai rien contre elle, c’est plutôt une question d’âge (l’actrice ayant une dizaine d’années de plus que la Jane du livre) et j’ai eu tendance à trouver son jeu assez nunuche au début du film mais une fois arrivée à Austenland cela s’améliore et finalement elle se rapproche assez de la vision que j’avais de l’héroïne.
Mr. Nobley est campé par J.J Feild et comme à peu près n’importe quel anglais il est vraiment charmant ( :D) et correspond tout à faire à l’image que j’avais du personnage.
Le casting compte aussi Jennifer Coolidge, la pauvre je ne la vois que dans des rôles de cruches mais elle le joue à la perfection et est hilarante, Ricky Whittle (en ce moment dans American Gods) qui est la caution biscotos mais qui est aussi très drôle, Jane Seymour à fond dans son rôle de la psychorigide Mme Wattlesbrook ou encore Bret McKenzie qui a apparemment joué un petit rôle dans la trilogie du Seigneur des anneaux mais je l’ai revue en version longue ces jours ci et il a l’air d’être bien planqué car je ne l’ai pas repéré et d’ailleurs je soupçonne un peu les scénaristes et responsables du casting d’avoir choisi cet acteur juste pour pouvoir fait une petite vanne à la fin d’Austenland !

Bref, l’ensemble n’est donc pas parfait mais honnêtement en voyant les premières minutes je m’attendais à une catastrophe et finalement même s’il y a des points négatifs le positif l’emporte largement, le livre reste meilleur mais le film est réussi et fait vraiment du bien.

 

Ma note : 3-5
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s