Biographie

A tribute to Heath Ledger the illustrated biography – Chris Roberts

couv43590059


A tribute to Heath Ledger
 the illustrated biography
Chris Roberts
Edition Carlton books,
2008
111 pages
Lu en VO

Genre : Biographie

 

Résumé :

When the news of Heath Ledger’s tragic death first broke it sent shock waves through the world of showbusiness. Nominated for an Oscar for his role in the blockbuster movie Brokeback Mountain, Ledger seemed set for superstardom. No one could believe that such a bright light had been so suddenly extinguished.
Ledger was renowned for his dedication to his craft. He was a young man whose ambition had led him to eschew the heartthrob image Hollywood longed to bestow upon him in favour of roles that would help hilm fulfil his potential as an actor.
This book tells the story of how this single-minded determination to be the best took him from his home in Perth, Western Australia, to a life of international celebrity. It traces his career from the time he first appeared on stage at school, aged 10, to his many appearances on the red carpet at BAFTA, Golden Globe and Academy Award ceremonies.
Featuring scores of photographs from his earliest years right up to his untimely death at age of juste 28, this book is a tribute to the talents of Heath Ledger.

 

Mon avis :

A tribute to Heath Ledger est la seconde biographie que je découvre sur l’acteur, je ne suis pas très biographie habituellement mais Ledger était (et est toujours) un de mes acteurs préférés donc cela me rendait curieuse. En plus j’avais envie de faire un petit billet ayant un rapport avec lui aujourd’hui (car ce jour marque les dix ans de sa disparition), j’ai manqué de temps pour faire une chronique sur une des adaptations dans lesquelles il a joué (« Brokeback Mountain » adapté du bouquin éponyme d’Annie Proulx ou « Frères du désert » adapté de « Les quatre plumes blanche » d’Alfred E.W. Mason), un jour je m’y attèlerais peut-être mais en attendant voilà une biographie un peu trop concise mais plutôt bien faite.

A tribute to Heath Ledger revient donc sur la jeunesse de l’acteur, ce qui l’a poussé vers la comédie, ses premiers rôles en Australie, son arrivée à Hollywood, sa notoriété grandissante et la reconnaisse acquise peu à peu, jusqu’à sa mort accidentelle en 2008…

Comparé à « Heath Ledger : His beautiful life and mysterious death » de John McShane couv36822624(l’autre biographie que j’ai pu lire, qui était assez bonne mais s’éloignait un peu trop du sujet en s’attardant sur certaines personnes ayant travaillé et / ou partagé la vie de Ledger), Chris Roberts ne fait pas de fioriture, comme dit en intro c’est plutôt concis, ce n’est pas bâclé mais un peu de développement et de détails n’auraient pas été de trop.

Honnêtement entre cette biographie et celle signée McShane que j’ai lu il y a un an je n’ai pas forcément appris beaucoup de choses, mais en même temps ces deux biographies ayant été publiées quelques mois après la mort de Ledger je pense qu’elles auraient surement été plus riches si les auteurs et éditeurs ne s’étaient pas dépêchés de sortir ces deux livres juste pour surfer sur la mort de l’acteur et avaient travaillé un peu plus longtemps (enfin on va dire qu’on a l’habitude de ce genre de conneries, vu que cela arrive à chaque fois qu’une personne célèbre s’en va !)

Je suis un peu amère je l’avoue, pour autant cette biographie ne m’a pas déplu, j’aurais aimé que cela aille un peu plus loin et parler de la vie personnelle de Ledger n‘était pas franchement nécessaire mais c’est une bonne base pour connaître la façon dont Ledger appréhendait les choses et pour voir l’évolution de sa carrière.

D’autant que même si le livre est court (110 pages) l’auteur évoque tous les films et les deux séries de l’acteur (excepté « L’imaginarium du Docteur Parnassus » sorti après la parution du livre) (quand je disais que la publication était précipitée !), ce qui l’a mené à avoir ces rôles-là, quelques infos sur les tournages et les accueils critique et public reçus, donc c’est quand même complet !

Qui plus est, cette biographie me parait « neutre » je n’aurais pas aimé que l’auteur raconte des conneries sur Ledger mais je n’aurais pas non plus aimé qu’il fasse des éloges à n’en plus finir, ici l’acteur est montré de façon juste (bon après je ne le connaissais pas personnellement, on va dire que c’est juste d’après l’idée qu’on se faisait de lui en gros !), et le chapitre revenant sur sa mort est fait de façon sobre, pas de pathos, juste un peu d’émotion (du moins moi ça m’a touchée) (parce que la mort de Heath est la seule mort de personne célèbre qui m’a vraiment peinée) (donc j’ai le droit de faire ma chochotte en lisant une biographie sur lui) (et je vous pouet !).

couv53807900Petit point technique; le livre est en anglais (de toute façon il n’y a pas de biographie en français sur Ledger à ma connaissance) et si je n’ai pas eu de mal à comprendre ce que je lisais certains termes m’ont quand même un peu bloquée (mais j’ai enrichi mon vocabulaire au moins !), le niveau de langue n’est pas franchement élevé mais il est un poil moins abordable que dans le livre de John McShane.

Et le gros plus de A tribute to Heath Ledger est le côté illustré, entre les images de films, d’avant-premières, de cérémonies, les photoshoots ou les photos plus privées il y a de quoi faire et j’avoue que le côté visuel m’avait justement manqué dans « His beautiful life and his mysterious death » donc je suis contente d’en avoir un ici d’autant que le bouquin est bien réalisé sur ce point.

Bref j’ai été un peu critique (parce que je suis une vieille morue aigrie) mais j’ai quand même apprécié cette lecture, comme je l’ai dit le livre aurait été encore meilleur avec un peu plus de patience et un peu plus de recherches mais l’ensemble reste bon et soigné visuellement et c’est finalement un joli hommage à Heath Ledger.

 

Ma note : 3-5

 

Biographie

Into the wild – Jon Krakauer

 
Into the wild
Jon Krakauer
Édition 10/18 (Domaine 
étranger), 2008
Traduit par Christian
Molinier
284 pages 

Genre(s) : Biographie

 
Résumé :.

Il avait renoncé au rêve américain. Pour vivre une aventure extrême. En 1992, le cadavre d’un jeune homme est découvert dans un bus abandonné en Alaska, au pied du mont Mckinley, loin de tout lieu habité. Fils de bonne famille, Chris McCandless aurait dû en toute logique devenir un américain bien tranquille à l’avenir sans surprise. Mais, dès l’obtention de son diplôme universitaire, il décide de partir à l’aventure. Après avoir fait don de ses économies à une œuvre humanitaire, il entame son périple sous un nom d’emprunt avec sa vieille voiture, qu’il abandonnera un peu plus tard. Il sillonne le sud des Etats-Unis, subsistant grâce à de menus travaux, avant de réaliser son grand projet: s’installer au cœur de l’Alaska, seul, en communion avec la nature. Mais on ne s’improvise pas trappeur, ni homme des bois… Ce parcours dramatique d’un jeune homme qui a voulu vivre jusqu’au bout son impossible idéal est retracé par Jon Krakauer, l’auteur du best-seller tragédie à l’Everest. Livre-culte dans le monde entier, Into the Wild a d’emblée fasciné Sean Penn, qui en a réalisé une adaptation cinématographique applaudie par la critique américaine.

Mon avis :
« Into the wild » ou le livre que je n’aurais sûrement pas lu avant des années voir pas lu du tout car regarder le film avait été une torture, je m’étais ennuyée à mourir, je n’en pouvais plus et je crois même m’être endormie à certains moment, mais ayant un sens aigu du masochisme je voulais quand même accorder sa chance au livre, et ayant une meilleure amie assez sadique (que je ne remercie pas =D) qui avait le livre dans sa bibliothèque j’ai du m’y mettre plus rapidement que je ne le pensais !

Je n’irai pas jusqu’à dire que ma lecture a été aussi pénible que la vision du film, mais ce n’était pas fameux non plus.
Pourtant avec une narration différente j’aurais peut être réussi à accrocher, pas de bol ce n’est pas celle que j’espérais. En fin de compte le livre tient plus du reportage; on suit le parcours de Chris McCandless grâce à des extraits de son journal, à des témoignages; cela a ses avantages mais moi cela ne m’a pas convaincue, sans m’attendre à ce que l’histoire soit racontée à la première personne, je pensais qu’au moins on serait aux côtés de Chris pendant son périple, qu’on le suivrait en « direct », là le fait que son aventure soit du passé, qu’on en connaisse déjà l’issue a fait que je suis restée étrangère à l’histoire, que je n’ai rien ressenti, que je n’ai pas réussi à imaginer le voyage du héros, cela m’a laissée complètement froide. Cela a du être à la fois une expérience magnifique et éprouvante pour lui et je ne suis pas parvenue à le ressentir comme tel.

Autre bémol, l’auteur s’attarde plusieurs fois sur l’expérience d’autres aventuriers et ces passages m’ont fait encore un peu plus décroché et n’apportent pas grand chose de plus au livre, cela coupe plus le rythme qu’autre chose, rythme qui était déjà trop pépère au départ alors ce n’était pas utile d’en rajouter !

Même si je ne suis pas fan de la forme assez journaliste du livre, je reconnais qu’il y a du travail derrière, on sent la recherche de l’auteur et surtout cela permet d’avoir un traitement neutre sur l’histoire de Chris, Jon Krakauer essaie de comprendre ses motivations, c’est intéressant je ne dirai pas le contraire mais comme je le disais cette forme ne me convient pas, l’émotion n’arrive pas à passer, je n’arrive pas à m’immerger, à voyager et à être dans la tête de Chris et du coup je ne peux pas adhérer…

Bref, pas une déception car j’avoue que je n’attendais pas grand chose de cette lecture excepté le fait qu’elle pourrait peut-être me faire oublier le mauvais souvenir du film et me donner une meilleure impression de l’histoire, c’est raté, c’est dommage mais ce n’est pas faute d’avoir essayé !

 
Ma note : 1-5