Développement personnel

Le why café – John P. Strelecky

couv31356057


Le why café
John P. Strelecky
Édition Le dauphin blanc,
2009
Traduit par Alain Williamson
154 pages

Genre : Développement
personnel

 

Résumé :

Pour fuir le stress et la pression au travail et dans la vie quotidienne, John prend la route pour quelques jours de vacances. Retardé par un accident, il se voit contraint de modifier son itinéraire et d’emprunter un chemin inconnu et isolé sur lequel il se perd. Contre toute attente, alors qu’il est sur le point de manquer d’essence et qu’il est affamé, il aboutit à un café au milieu de nulle part et dans lequel il fait la connaissance de trois personnes qui l’amèneront à réfléchir sur la vie d’un point de vue différent.

 

Mon avis :

Je ne suis pas très friande de livres de développement personnel, avant cette lecture je n’en avais lu que 2 ou 3 et ce que j’y avais trouvé était bien trop bateau pour m’inspirer quoi que ce soit mais j’avais lu des avis dithyrambiques sur le « Why café » et j’avais envie de lui donner sa chance malgré tout…

L’idée est simple : un homme, John, est sur la route des vacances mais se perd au milieu de nul part et déniche le seul resto des environs, le why café. Rien de particulier à signaler si ce n’est que sur son menu est inscrit trois questions : Pourquoi êtes vous ici ? Craignez vous la mort ? Êtes vous pleinement épanoui ? qui seront le point de départ de sa réflexion sur la vie…

Finalement même si ce titre a emballé beaucoup de lecteurs ce n’est pas mon cas, je comprends ce qu’on y trouver, les réflexions qui y sont faites ne sont pas mauvaises et contrairement à « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » par exemple (un autre titre de développement personnel) on ne tombe pas dans la psychologie de comptoir, et du coup oui cela peut nous pousser à nous questionner sur nous-même même si le livre ne pousse pas forcément sa pensée très loin cela reste tout de même une bonne base, suffisamment inspirante pour qu’on commence notre propre réflexion, si je ne suis pas particulièrement séduite ce n’est pas à cause du contenu que je trouve plutôt bon mais parce que je ne suis juste pas sensible au genre, à la fois parce que je peux me poser ce style de questions par moi-même sans avoir de déclencheur mais aussi parce que je trouve mon inspiration ailleurs, que ce soit dans d’autres lectures ou d’autres choses, les livres de développement personnel me laissent assez froide, voir me bloquent, et du coup ils n’atteignent pas leur but avec moi mais si j’étais plus réceptive, « Le why café » m’aurait sans doute inspirée !

Par contre en véritable défaut on peut noter que la traduction est parfois aux fraises, quand on se retrouve à lire que John a quitté le collège à 22 ans c’est qu’il y a une merdouille quelque part !
Ce n’est quand même pas difficile de traduire les mots anglais « place » et « college » par « endroit » et « université » et cela éviterai de nous faire tilter et sortir du récit, sans compter certaines phrases bien lourdes en français qui me laissent penser que le traducteur a un peu trop usé du littéral !

Bref, j’ai essayé et cela n’a pas donné grand chose mais je ne suis pas la cible du tout, pour ceux qui adhérent plus que moi aux livres de développement personnel il y a de quoi trouver son compte avec « Le why café » mais dans mon cas je pense m’arrêter là pour ce style de lecture !

 

Ma note2-5